psychologie et communication politique

Communiquer, à ce qu’il parait selon les psys, serait la base d’une relation saine. Mais alors, qu’est ce qui lie la psychologie et communication politique ? 

Faisons un zoom sur la part de la psychologie et communication politique. 

Brièvement, pour commencer, nous pouvons mettre en lumière une simple explication de ce qu’est la théorie de l’information selon Shannon et Weaver : « La communication n’est en fait que la transmission d’un message, d’un interlocuteur (émetteur) à un autre (récepteur), à travers un canal ». 

Cependant chacun des deux interlocuteurs ayant un type de codage:

la culture, l’éducation, la personnalité, le statut social, la catégorie socio-professionnel, l’état d’esprit à l’instant de l’échange, le contexte de l’échange… 

Mais quel est le lien avec la politique ?

Le contexte d’une élection peut influencer la façon dont les émetteurs (les candidats aux élections), vont transmettre leurs messages (leur programme politique) à travers différents canaux de communications tels que le téléphone, la télévision, la radio, les réseaux sociaux, les sites web, les blogs).

Ces derniers, eux-mêmes influencés par différentes perturbations extérieures tels que des bruits de fond, la fatigue, la distraction, la maladie, l’ivresse, les préjugés, et les éléments de codages cités plus tôt… mais aussi la gestuelle. 

Cette dernière est un des sujets que la psychologie de la communication a pu traiter.

La communication non-verbale repose sur les gestes, les attitudes, et les expressions faciales. 

Nous pouvons les appeler signaux, non-verbaux, qui peuvent être conscients et inconscients.

En effet, lors d’une interaction entre deux personnes, la gestuelle peut avoir un effet assez conséquent sur celui qui reçoit le message.

Souvenez-vous lors des présidentiels, du débat de l’entre-deux-tour télévisé entre Emmanuel MACRON et Marine LEPEN. 

Monsieur MACRON accompagne son expression « c’est de la poudre de perlimpinpin » par un geste de la main.

 Cette expression a fait le buzz sur les réseaux sociaux, et a été de nombreuses fois reprises, et même en chanson remixée.

 Imaginons, si vous supprimiez le geste de cette expression, et même en suppriment son expression faciale à ce moment. Vous y êtes ?

Le non verbale, complète le verbale. Accompagner ses mots de gestes lors d’un discours politique peut appuyer ses dires et ainsi doubler l’impact  sur l’électeur. 

En conclusion ,psychologie et communication politique sont deux domaines liés qui ne peuvent être dissocié.Le politique doit faire passer son message ,ce même message doit être suffisamment claire pour la compréhension des récepteurs.

Laisser une réponse

Your email address will not be published.Required fields are marked *